Kyrie-Flyff

La Guilde Kyrie du jeu [Flyff-Serveur-Illustre]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Candidature Ouvert ! [Level mini: 80] [Recrutement : ON]

Partagez | 
 

 L'Animorphes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: L'Animorphes   Lun 7 Jan - 15:54

L'Animorphe


Prologue


Ce jour-là jamais je
n'aurais cru que cette soirée finirais aussi mal . Ma cousine,
Justine , m'avais invité chez elle pour boire un verre en compagnie
de quelques-uns de ses amis certains que je connaissais mieux que
d'autres.

Après avoir apprécié notre
soirée , nous avions raccompagné ces amies à leur voiture , à ce
moment je n'avais pas pensé que les choses finiraient ainsi.

Qui aurait pu prévoir que
pour protéger quelqu'un je me jetterais sous les roue d'une voiture
lancée à 100 Km/H.

Elle était arrivée si
vite, seul le grondement du moteur dans la nuit m'avais alerté. je
n'avais hélas eu que le temps d'écarter Julie de la trajectoire.

Je me rappelais encore les
crissements des pneus, le choc du métal heurtant mon corps qui me
projetais quelques mètres plus loin et les cris de mes amies qui
couraient à mes cotés me priant de ne pas bouger et de ne surtout
pas fermer les yeux .

C'est à ce moment que le
plus étrange se produisit, mon esprit se détacha de mon corps, je
crus que la mort m'emportait à tout jamais .

Mon esprit était partis non
loin de là, dans une forêt, seulement j'avais perdu ma forme
humaine , j'avais la forme d'un loup.

Mes sens c’étaient
accentués, je percevais le frottement de l'air sur mon pelage, je ne
ressentais pas le froid quand soudain une voix dans ma tête me
pressa de retrouver mon corps je me mis donc à courir.

Je dois dire que
j’appréciais cette course dans les bois sous cette forme.


Malgré le fait que je sois
un esprit je n’étais pas différent hormis mon changement de forme
je ne pouvais pas me déplacer à vitesse accélérée ni traverser
les objets.

Je me mouvais avec aisance,
après avoir rejoint la route, il ne me fallut pas longtemps pour
rejoindre mon corps.

Seulement je n'avais pas été
assez rapide, les ambulanciers emmenaient déjà mon corps à
l'hôpital, et courir sur le macadam me faisait mal aux pattes.
Les
amis de ma cousine rentraient chez eux l'air triste, il ne restait
que ma cousine et Julie , qui décidèrent de rejoindre l'hôpital
pour se tenir a mon chevet.

J’espérais pouvoir
rejoindre l’hôpital en m'infiltrant dans la voiture de ma cousine
en espérant que les larmes ne l’empêcherais pas de conduire.

Je n’ai hélas pas eu le
temps de rentrer dans la voiture, j'ai donc dû rejoindre l'hôpital
à pied ce qui n’était pas agréable. Je ressentais de tout mon
être ce que les animaux devaient ressentir envers les humains et
leur modernisation qui ne respecte pas la nature.
Quand j'eus
rejoint l'hôpital , le plus difficile fût de retrouver mon corps,
les gens ne me voyaient pas, ce qui m'évitais de me faire
poursuivre, un loup au beau milieu du service des urgences du Centre
Hospitalier aurait provoqué une telle panique que même les malades
les plus gravement atteints ce seraient sauvés à toutes jambes.

Je recherchais alors les
odeurs de ma cousine et de Julie, ce qui n’était pas aussi facile
pour cette dernière malgré la forte odeur de son parfum arôme noix
de coco , parfum d'une délicieuse odeur

malgré les remarques
désobligeantes que j'avais pu lui faire.

Soit, je pensais vite
retrouver la trace de Julie mais l’hôpital était tellement bien
ventilée que les odeurs ne restait pas longtemps.

Mon seul espoir fut de voir
ma cousine fumer une cigarette , mais apparemment elle avait choisie
ce jour pour totalement arrête de fumer ce qui en soit n'était pas
une mauvaise idée, mais ne ma facilitais pas la tache.


Finalement , je repérai
Julie qui remontait vers l'ascenseur, je m'y engouffrais en vitesse.

Elle hoquetais légèrement
quand je franchis la porte de l'ascenseur, je la regardais
légèrement puis la suivi en silence.


J arrivais finalement dans
ma chambre , ou mon corps reposait, j’étais branché à une
batterie d'équipement électronique et une perf qui diffusait
lentement dans mon corps une solution qui devait réduire la douleur
physique que mon corps subissait.

Je m'avançais lentement ,
et me redressai a coté de mon corps posant la patte sur ma main
inerte, mais rien ne se passait je ne réintégra pas mon corps, ce
qui m'attristais, seulement mon corps semblait réagir à ma présence
, j'avais l'impression que mon visage avait repris quelque couleur .








Soudain , apparut dans le
coin de la pièce deux loups , tout les deux , avais les yeux dorés
, leur pelage blanc et touffu, ils se tenaient droit en me regardant
dans les yeux, leurs voix parlèrent dans mon esprit :

_Esprit errant , nous sommes
Geri et Freki loups serviteurs du dieu Odin , entend nos paroles. Ton
esprit n'est plus adapté à ton corps avant de pouvoir réintégrer
ta chair il faut que tu aille au plus profond de ton esprit découvrir
ce que tu est vraiment. Va donc parcourir la forêt et hurler sous la
lune , montre au monde ton existence affirme ta position dans ce
monde . Vivre ou subir ta vie telle est ton choix il est temps de
choisir .

_Maintenant va !

Le temps d'inspirer une
dernière fois le délicieux parfum noix de coco de Julie et
d'observé l’inquiétude dans les yeux de ma cousine que mon esprit
se retrouvait de nouveau au beau milieu de la forêt.

Le soleil commençait à se
levé, il entamait sa course dans le ciel enflammant le ciel et les
nuages d'une légère teinte rosé.

Je n'avais nul part ou aller
, je décidais de grimper le terrils, arrivé en haut le soleil
apparaissait,mes pensés s'activait , il était hors de question que
j'expose ma présence ou que je hurle sous la lune.

Au loin j’observais la
ville qui sous les rayons constant du soleil prenait vie, comme une
fourmilière géante se rendant au travail.

L'avantage de n'être qu'un
esprit c'est que les esprit n'ont pas faim ni soif mais le temps
pouvait sembler long.

Lorsque le soleil avait
achevé sa course dans le ciel , quelques hommes était passé près
de moi , les animaux se tenaient à bonne distance comme si ils
étaient les seuls à me voir.

La lune apparu teintant le
ciel d'une lueur argenté, Geri et Freki apparurent aussi ainsi qu'à
leur opposé un autre loup, celui la avait les yeux rouge, son pelage
noir en pointe hirsute, comme si ce loup la était imprégné par la
haine.

_Je suis Fenrir, esprit
loup, fils de Loki et destructeur des dieux.

_Renie les dieux me dit-il :
renonce a la lumière, rejoins moi deviens une ombre dans la nuit
mortelle et silencieuse. Ensemble nous dresserons une montagne de
cadavres et les survivants nous craindrons et nous respecterons !




_Ils faudrait être fou pour
te rejoindre avec l'odeur que tu dégage Fenrir, dit Freki


_ la seule montagne qui se
dressera ça sera ton esprit quand il aura été terrassé ajouta
Geri en ricanant

_Silence ! Hurla Fenrir
vous rigolerez bien moins quand ce garçon aura rejoins ma cause.




Freki, Geri et Fenrir
posèrent leurs yeux vers moi comme si il attendait mon choix :

_alors quel est ton choix !
Tonnèrent leurs voix dans ma tête, décide toi ce que tu fera ton
avenir !




Je me retournais les
méninges observant la lune et la nature qui m'entourais, il est vrai
que j aimais bien la nature mais j aimais aussi ma maison et mon
confort humain.

Mon choix était déjà tout
fait, alors que je me retournais pour partir, Fenrir se matérialisa
devant moi en me demandant ou j'allais :

_TU OSE IGNORER LE CHOIX QUE
NOUS T IMPOSONS ?!

_Oui j'ose esprits
maléfique, ne m'oblige pas à t'attacher avec Gleipnir. Je veux
juste savoir pourquoi est ce que je me retrouve sous cette forme a
l’extérieur de mon corps




Geri et Freki ce sont mis à
ricaner, puis finirent par dire haletant :


_bien dit petit … aller
viens avec nous hurler sous la lune.




_Vous vous méprenez vous
tous , jamais je ne vous rejoindrez , je veux rester ce que je suis
un simple humain, je suis une ombre.Pas une ombre comme Fenrir le
pense certes pas je n'entrerais pas non plus dans la lumière du
monde.

_ tu regrettera de m'avoir
mis en colère dit Fenrir puis il se dématérialisa.

_ nous ne t'oublierons pas
non plus dirent Geri et Freki en cœur, tu as pris ta décision tu ne
peut plus repartir en arrière.

_Je ne reviendrais pas sur
ma décision, dites moi pourquoi mon esprit c est t-il séparé de
mon corps ?

_ car c'est ainsi que nos
octroyons des pouvoirs à ceux que nous avons choisis, tu peux
maintenant repartir dans ton corps nous allons te rendre forme
humaine.


Ils hurlèrent alors et mon
esprit ce mit à se transformer. Lentement je repris ma forme
humaine, je me redressait doucement me tenant sur mes jambes.

_ maintenant rejoins ton
corps et n'oublie pas nous t'avons offert des pouvoirs , tu devras
apprendre à les contrôler.




Ils se dématérialisent
puis le noir m'envahit lorsque j'ouvris les yeux je me trouvais dans
un lit d'hôpital.























Dernière édition par Zerovampyr le Lun 15 Avr - 17:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirvann



Messages : 804
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Mar 8 Jan - 14:04

Bravo pour cette petite histoire, j'avoue que je ne m'attendais pas à cette fin!
J'ai cru qu'il allait devoir en baver pour retrouver son corps (partir très loin, faire des combats, ...) et qu'en parallèle à l'hôpital, les jours passants, les médecins allaient expliquer à ses amis qu'il avait de moins en moins de chances de survivre et de sortir de son coma. Et au moment d'arrêter les soins => TADAAAAM l'esprit reviendrait pile à temps *.*
Je crois qu'on aurait pu créer une histoire juste avec ses éléments mais tu vas aller plus loin si ton personnage retrouve son corps. Il aura surement beaucoup plus de capacités pour exploiter ses nouveaux dons^^
De toute façon tu ne t'es arrêté qu'au prologue donc on aura bientôt une suite et des réponses!

J'ai bien aimé les petites touches de mythologie que tu as mises (en plus ce sont des loups *.*) et certain passages sont très bien détaillés. Peut-être que d'autres sont un peu trop rapides à mon goût: par exemple quand il arrive dans la forêt pour la 1ère fois tu détailles beaucoup ce qu'il ressent physiquement mais très peu ce qu'il voit. Et avant d'arriver à l'hôpital c'est pareil, j'imagine qu'il a dû en baver pour venir à pied jusque là xD!

Le seul gros point négatif pour moi, ce sont les fautes et parfois le changement de temps soudain et la ponctuation, qui ne facilitent pas la lecture. Je pense que tu as suivi ton imagination au fur et à mesure que tu as écrit, en mettant un peu de côté ce genre de choses^^

Mais dans l'ensemble tu t'en es bien sorti, tu as de l'imagination et c'est tout ce qu'il faut pour inventer des histoires. Donc continue^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Mar 8 Jan - 15:19

ta mis le point sur mon gros problème j essaie de le corriger mais c est pas facile quand au détail c est vrai que parfois j en néglige mais il faut garder certain détail pour plus tard et puis si tu ne sais pas ce qu'il a vu a ce moment la c est que moi non plus je ne le sais pas ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirvann



Messages : 804
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Mer 9 Jan - 13:07

Ouinnn je suis trop curieuse xD! Je veux tout savoir tout de suite c'pas bien *se frappe*
Pour fautes je sais que ce n'est pas toujours évident, même avec le correcteur d'orthographe^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Mer 9 Jan - 15:22

ben le correcteur est pratique mais il ne corrige pas la grammaire, bref j ai commencer a ecrire le chapitre 1 sois patiente ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Sam 12 Jan - 2:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voila je desire donner un a mon heros un signe distinctif, un genre de tatouage en rapport avec la suite bien sur donc dite moi ce que vous pensez de l image et si vous pensez que je peux ajouter des truck dessus pour l amelioré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aphroditthe



Messages : 99
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Dim 13 Jan - 19:21

c est bon ça par pas dans tout les sens bon fil conducteur et super fin
quelques problème de syntaxe mais qui ne sont pas insurmontable
je dit que c est une bonne nouvelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Dim 13 Jan - 20:43

ouai le français et moi mdr mais je progresse lentement

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aphroditthe



Messages : 99
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Dim 13 Jan - 21:31

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Themoongirl



Messages : 260
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Mar 15 Jan - 0:29

Zero, j'avais la flemme de lire tous ça! x) mais c vraiment bon ^^ ajoute plus de détails c'est plus intéressants et grâce au détails on peut bien se mettre dans la peau du personnage (comme par exemple quand il entre dans la forêt tu dit ce qu'il ressent sur son pelage et ect..). Et j'ai l'impression que tu as écris un peu rapidement, parfois il y avais des mots au féminin et tu écrivais un "le" en avant Surprised tu as écrit rapidement ou ce n'étais juste une faute d’inattention? Surprised

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Mar 15 Jan - 10:17

surement des deux moon

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zerovampyr



Messages : 456
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: L'Animorphes   Ven 22 Mar - 8:12

Voila la suite le chapitre 1 , j ai calculer m'aura fallu prés de deux moi pour l écrire le corriger et le poster... Mais j'ai pas écris non stop pendant deux moi
Profitez en bien, Bonne lecture a vous.

Chapitre 1


La première chose que j'ai vue en me réveillant ce sont mon père et mes frères a mon chevet ainsi que ma cousine et son amie, mon corps était lourd , encore
engourdi par l'inconscience .

Les docteurs se pressèrent autour de mon lit pour m'ausculter , contrairement à ce que je pensais , j'étais resté un mois dans le coma. Les docteurs avaient
fini par me dire que tout était normal et que je sortirais d'ici un ou deux jours, puis ils laissèrent les très jolie infirmières s'occuper de moi.

Après ces quelques jours passé en observation, je retrouvais enfin ma maison.

Je suis très content d'être rentré chez moi, depuis quelque jours quelque chose me dérangeais , comme une impression, un titille-ment dans ma nuque qui me disait que d'autre ennuie n'allais pas tarder a arriver.

Je repris ma vie normalement , je retournai à l’école ou je du suivre et rattraper le retard que j avais pris , je jouais a des jeux en réseaux sur internet.
Mais le temps me semble long , interminable , j'ai de plus en plus de mal a m'endormir et encore plus a me levée.

Comme si mon horloge interne c’était inversé et ce n'est pas le pire, je perd facilement le contrôle de mes émotions, chaque parole déplacé m’énerve au
plus haut point.

Je finis donc par aller voir mon docteur qui m'affirmait que ce n’était que des séquelles de mon accident et que cela allait disparaître au fur et à mesure.

Le temps passa puis vint la fin de ma scolarité et on me confia le diplôme que j'avais obtenue après avoir réussie les épreuve de fin d'années puis je me mit a
la recherche d un emploie , après quelque temps, le temps me semblait long et ennuyeux , je regardais le ciel avec l'envie de m’envoler dans le ciel et de disparaître.

Il n ' y a pas plus énervant que de s'entendre dire que l'on ne fait rien et de se faire prendre pour un idiot.

Ce fut ce jour la que je compris ce qui m'arrivait après avoir rencontrée la conseillère d'une agence pour l'aide à l'emploi.

Ce soir la, étendu dans mon lit, mon cœur se serra et ce mis a battre le sang dans mes veine bouillonnait, la douleur fut terrible se sentais mes os et ma chair fondre.

Lorsque la douleur s’éteint et que mon sang repris sa température normal je remarqua que j'avais changer de forme.

J'avais repris la forme d'un loup sauf que la vue que j avais cette fois n’étais pas aussi belle que lorsque j'étais dans la foret.

Dans la foret, je voyais ce qui m'entourais sous des reflet bleutés et argentés sûrement du a la présence de la lune car dans ma chambre je ne discernait que des formes sombre.

Et la déception fut de plus en plus grande pour mes autres sens.

Je m allongea dans mon lit et me calma, je me concentra sur ma véritable apparence, et mon corps se remis en action , le sang qui bouillonne, le cœur qui ce pince et la transformation commença, une fois finit assommé par
l'effort et la douleur, je m’endormis.

Le lendemain je me réveilla , mon lit était couvert de poils gris et prés de mon coussin il y avais une emprunte d'animal.

Je me leva de mon lit , l’ouvrit la fenêtre de ma chambre et regarda le ciel, les nuage gris s'amassait tout autour , dans le ciel , la pluie commençais a
tomber doucement. Je finis par aller prendre mon petit déjeuner , puis je pris ma toilette pour enfin me mettre a faire a manger pour mon père qui rentrerait le midi pour sa pause déjeuner.

Quelque chose me dérangeait, je voulait savoir ce qui m’était arrivé cette nuit, je voulais savoir si cela se reproduirait et pourquoi cela m'arrive à moi.







L'après-midi arriva très vite, j'avais rendez vous avec ma conseillère pour l'emploi , le refrain habituel me disant que je devais me dépêcher, comme si je
cherchais a rester dans cette situation , elle me proposa diverse activité et club histoire quel soit sur que je fasse quelque chose de ma vie au moins pour un semaine.
Ce qui ne m’intéressaispas évidemment je n avais que faire d' un module pour la santé, mais elle insista et plus elle insistait plus cela m’énervais.

Elle finie par me dire que l'on se reverrais la semaine prochaine, je rejoignis ma voiture , mis le contact et repartie chez moi aussitôt . A peine la porte de ma maison franchis ma colère explosa a l'intérieur de moi , et mon sang ce mis a
bouillir, j'avais conscience de ce qui m'arrivais cette fois, ma colère venait de provoquer une mutation.

Je courus jusqu'à la salle de bain pour aller contempler mon reflet dans le miroir, j'avais belle et bien repris la forme d'un loup a la fourrure grisonnante.

J'avais donc muté dans cette forme la nuit précédente, je me concentra pour reprendre mes esprit tout étais confus en moi, je respira lentement et me
concentra mais le feu qui était en moi refusait de s’éteindre, comme un volcan en éruption , la fureur qui inondais mes veine coulait a flot et m'empêchais de reprendre forme initiale.

Impossible pour moi de reprendre forme humaine, ma famille n'allait pas tarder a rentrer et je ne voulais pas que l'on me découvre ainsi, je monta alors dans ma chambre et me mis dans mon lit en espérant que ma chambre m aiderais
a reprendre le contrôle mais la situation m’échappait toujours.

Finalement ce fut mon père qui rentrait en premier, c'est alors qu une voix résonna dans ma tête :

Si le feu dans ton cœur consume ton corps alors l'eau dans ta tête inondera les flammes,

Si dans ton cœur la fureur demeure alors dans ta tête garde le calme,

Cela fais ton corps prendra forme.

Rejoins moi ce soir a l'endroit ou tu as rencontrer les trois esprit loup.

_Quoi?!

_... es tu idiot jeune homme, je te dis que si tes émotion te font perdre le contrôle, ta raison viendra te le rendre et que si tu arrive a contrôler la passion et la raison alors tu pourra te transformer a volonté.

_ Et t'avais besoin , de faire une charade pour me faire deviné la solution ?

Ne sois pas en retard finit-il par dire sèchement puis le silence revint

Je ferma les yeux en respirant profondément, les émotions d'un coté ma raison de l'autre.

Ma colère s'apaisa, mon corps ce mit alors à se métamorphosé j'avais enfin repris forme humaine.

J’alla serrer dans mes bras mon petit frère, il me parla longuement de sa journée d’école tellement fatiguant et éreintante surtout quand on est en
maternelle.
Il me récita une chanson qu'il avais commencer a apprendre puis s'en alla jouer, l'attente ce fit longue lorsque le soleil ce fut coucher, je partie , j'ai
prévenue mon père que je rentrerait tard et me mis en route pour le terril.

J’atteins le sommet assez vite je connaissait le chemin par cœur j'y était tellement venue que je pouvais arpenter ce chemin les yeux fermés.

Arrivée au sommet , un silhouette apparus mais celle ci n’était pas opaque comme celles de Fenrir, de Geri ou encore de Freki.

Celle ci légèrement transparente avais l'apparence d'un homme, vêtu d'une armure dorée, il portais a sa taille un cor.

Bien tu es venu me dit-il.

_Avais-je le choix ?

_Oui mais refusé n'aurais pas été bien vu surtout que je suis la pour t'apporter mon aide.

_ Merci, mais la dernière fois que l'on a voulu m'aider c'est pour m’enrôler dans je ne sais quoi.

_Je suis Heimdall gardien du bifrost et sentinelle d'asgard, je suis la pour t'aider a maîtriser tes pouvoir car si tu ne le fais pas tu fera exactement ce que veux
Fenrir mon but n'est pas de te contrôler mais que tu puisse garder le contrôle de toi même.

_D'accord que dois je faire ?

_ Apprend a garder ton calme en toute circonstance, fais preuve de patience.

Et il te faut ne faire plus qu'un avec la nature.

_ Euh si tu entend par la que je dois dormir a la belle étoile dans les feuille en étant tout nue tu peux toujours rêver.

_ Non juste observe la nature comprendre ces loi, et ces paroles, les animaux ne vivent pas a la même échelle, les Hommes ce croient au sommet de la chaîne mais en fait il sont tout en bas.

Tu t'en apercevra bien assez tôt.

Si jamais tu a besoin de me voir je viendrait ici le point naturelle le plus haut de cette région je ne peux pas descendre plus bas je n'ai pas assez de pouvoir.

_D'accord il est temps pour moi de rentrer, a la prochaine.

Je rejoins ma maison, j empruntait les rue machinalement pendant que je réfléchissait a ce que j’allai faire ensuite.

C'est bien beau tout ça mais que faire de cette capacité , bénédiction ou malédiction je me demande encore ce qui et le mieux pour définir ce don.

Je monta dans ma chambre, m’étendit sur le lit et fixa le plafond pour me perdre dans mes pensées.

Etais-je seul a avoir ce problème ? est ce que je pouvais prendre contact avec
d'autres ?
Finalement je me leva et m'installa a mon bureau j'alluma mon ordinateur, puis surfa sur le net.

J'entra les mot clef transformation en animal sur le moteur de recherche, je trouva diverse allusion au extrait fantastique de livres et de films , je
poursuivais mes recherche sans succès.

Je ferma mon ordinateur et alla me coucher, le lendemain le soleil levant me réveilla, après le petit-déjeuné et ma toilette matinale , je partis me promener en foret.

Je ne comprenais toujours pas les paroles de Heimdall que pouvait signifier ne faire qu'un avec la nature, il avait dit sa comme si nous les Hommes ne suivais pas le cours de la nature.

Je me promena longuement en foret, j'avais l habitude quand j’étais plus jeune de venir faire du vélo

avec un amis, cela fais bien longtemps, je venais aussi cueillir le muguet avec mon père, le parfum du muguet est le seul qui ne lui procure pas d intense maux de tête et je ne vous parle pas de ces bouquet, si vous aviez vu le
sourire de ma mère lorsqu'il lui ramenait deux énorme bouquet.

… La réponse a ma question et peut être la , mon père disait souvent que ceux qui cueillait le muguet ne prenait que les beau brin et les brin qui n
avait pas bien éclos se retrouvait piétiné car les gens ne faisait
preuve d aucune attention envers la nature.

Après avoir arpenté la foret, je grimpas jusqu'au sommet du terril ou j avais rencontrer Geri, Freki, Fenrir et Heimdall.

Après avoir parcouru les chemin escarpé j’arrivai en haut un peu essoufflé, je m'assis par terre regardant le ciel et les oiseau volant au loin.

Plus j'y réfléchissait , moins je comprenais ce que voulait me dire Heimdall, La nature , cet écosystème , et composée de divers espèces animales ainsi que de nombreuses plantes et qui comprend l'être humain.

J'était tellement absorbé par ma réflexion,que lorsque Heimdall m'adressa la parole, je sursauta.

_ Tu ne comprendra pas tout de suite, il va te falloir plusieurs années pour être en symbiose avec la nature dit-il

_ A vrai dire la symbiose ne m'intéresse pas je veux juste retrouver mon ancienne vie, ne pas me transformé a chaque coup brusque d'émotion.

_ sa ne sera pas possible a moins que tu veuille mourir dans ces cas la sa peut s'arranger très rapidement.

_... sa ne sera pas la peine, mais que faire alors je ne contrôle pas ce pouvoir si tant est qu'il soit contrôlable.

_ il est contrôlable pour certain, pour d autre non le temps nous dira si tu y arrivera ou pas.
_Super et si je ne le contrôle pas , il faudra qu'on me mette en cage ?

_ hum non la cellule capitonné conviendrait mieux, ceux qui ne contrôle pas ce pouvoir on tendance à devenir un peu ...perturbé.

_De mieux en mieux, j ai combien de chance de rester saint d'esprit ?

_Hum pour l'instant tu as de bonne chance, mais tu en aurais plus si tu parvenais a connaître ton émotion dominante.

_Émotion dominante ?

_L’émotion la plus forte qui puisse te transformer

_ Quel que chose me dit que cela ne sera pas simple à découvrir

_En effet , le plus souvent la colère marche mais ce n'est pas sur pour tout le monde.
Parfois la peur est plus efficace chez certaine personne.

_ bien dis-je , il se fait tard merci pour ces parole réconfortante.


Heimdall s’éclipsa en me laissant la , la fatigue m’assaillis soudain , hélas j'en avais pour une demie heure de marche …

Ah moins que je me transforme en oiseaux ce qui me ferait gagner en temps considérable et me permettrait de rentrer chez moi en 5 minutes.

Je ferma les yeux , me concentra , représentant l'image d'un oiseau dans mon esprit.
L'image ce dessina lentement les trait ce dessinèrent doucement dans mon esprit , je revis le moineau qui était venu ce nourrir dans la mangeoire que j'avais installer a ma fenêtre , cependant lorsque j'ouvris les yeux ,
j'étais toujours le même , je ne voyais aucune trace de mutation.

Finalement arrivé chez moi exténué je m'écroula dans mon lit les pied endoloris.

Je me réveilla le lendemain et trouva une plume dans mes couverture.

A partir de ce jour je passa tout mon temps en foret,j'observais les oiseaux voler au loin dans le ciel .

J’écoutais les bruit aux alentours , je commençais a comprendre ce que Heimdall voulais dire quand il parlait de ne faire qu' un avec la nature.

Cela fait un mois que je parcours le foret de long en large, je connais toutes les espèces animales qui y vivent mais je n'arrive toujours pas a me transformer.

Ma vie suivait son cours tranquillement hélas cela n'allait pas durer.

Ce fut lors d'un rendez vous avec ma conseillère pour l'emploi, qui me conseillait de faire une évaluation dans un milieu de travail , proposition que j'ai bien évidemment refuser car travailler gratuitement chez un employeur
pour qu'il me disent ce que je sais déjà , que je manque de
connaissance technique en rapport au travail et la dextérité, cela
n'avait pas grand intérêt.

Arrivé a ma voiture , je n'arriva plus a contenir ma rage et je me transforma au milieu de tout les passant, qui ce mirent a me regarder avec effroi et d'autre
qui prirent leur jambe a leur coup en criant comme des hystérique.

Je fis la seule chose à faire qui me vint a l esprit : Fuir.
Courir , encore et encore
,jusqu'à la forêt. Je m'enfonçais au plus profond de la forêt, me
transformais en une autre créature pour ensuite continuer a me
déplacer, en répétant cette opération plusieurs fois.




A la nuit tombé , je rentra
chez moi en m'engouffrant par la fenêtre,me posa sur mon lit et
repris ma forme humaine .
Je ramassais les plumes que j'avais
perdu et les jeta par la fenêtre.

Je me couchais, mais le
sommeil ne vint pas mon esprit restait alerte, je finis par tombé
dans un sommeil léger.

Le lendemain , je me levais
de bonne heure pour aller rechercher la voiture, je scrutais les
environs au cas ou que la voiture soit sous surveillance mais ce
n’était pas le cas.

Je m attendais a ce que
l'on vienne me chercher chez moi mais il n'en fut rien au bout de
deux semaine je pensais que tout cela étais finis.
J’étais
loin du compte évidemment, quatre semaines après l 'incident, le
bruit d'une porte que l'on défonce me réveilla en sursaut.
Une
voix grave et inquisitrice hurla :

_Ou est-il, Ou est votre
fils Florian ?

_Á
l'étage dans sa chambre , pourquoi que ce passe t-il ?



_silence, Sortez dehors les
main sur la tête ! Toi fouille les étages

_Oui chef !


Les pas lourds, du soldat
qui grimpait les marche des escalier me sortirent de ma torpeur, je
me transforma en sourie et me glissa dans le vieux trou qu'une
sourie avais fait dans cette vieille maison construit au temps ou
les mines battait leur plein.




Tapis dans mon trou
j'entendais le soldat qui retournais toute ma chambre .

Il alla fouiller les autre
chambre puis redescendit en criant :

_Il n'est pas la chef !

_Ou est votre fils ?


_ Je ne sais pas ,répondit
mon père

_Sortez les dehors !
Dépêchez vous, exécution !

_ Oui chef !
Répondirent les soldats.




Je sortie de mon trou, et me
de dirigea vers la fenêtre de la chambre de mon père , l'ouvris a
la volée et m’envolais dans le ciel.

Je m’étais posé sur un
lampadaire prés de la ou mes frères et mon père ce trouvaient,
rangés en ligne les mains sur la tête, il ne bougeait plus d'un
pouce.




Les soldats avaient leur
arme braquer sur ma famille , mes plus jeunes frères pleuraient , et
le plus jeune essayait de taper le soldat qui le retenait.

Soudain leurs commandant fit
signe de tête au soldat, le premier tordis le coup du plus petit et
les autre vidèrent leurs armes feux sur les autres membres de ma
famille.




Tout fut terminé en
quelques secondes.

La haine coulais en moi, mon
sang ne fit qu'un tours et mon corps ce mit a bouger des lui même.

Je fondit alors me posa au
pied de la troupe , je pris un autre forme animale, je pris la forme
d un éléphant de la savane africaine, animal pesant au bas mot 7
tonnes.




Je renversait les soldat
avec ma trompe et les écrasait ensuite, il ne restait plus après
que le commandant qui était trop effaré pour sortir son arme, je le
saisie et le jeta contre le mur.




je le ramassai le claquait
contre le sol , je ne contrôlait plus ma colère , je me déchaînais
sur son corps sans vie.

Je fini par reprendre
contrôle de mes émotion , je regardais mes frère sans vie,
toujours sous ma forme animale , mes larmes coulèrent d'elle même ,
je hurlai de désespoir.

Finalement je me résignais
a partir mais pas sans accorder a ma famille des funérailles digne
de ce nom. J'allais devant la porte de ma maison et l'arracha.

Je repris forme humaine et
entra , je ressortie plus tard les bras charger de bois je disposa ma
faille au centre puis disposa le bois autour , je les couvrais
d'essence.

Je remis du bois par dessus,
et enflamma le tout puis j'y jeta le bidon d'essence.

Je venais de leurs offrir
les funérailles digne des roi vikings , ainsi personne ne pourrais
récupérer leurs corps et ils ne pourront pas les disséquer comme
bon leur semble.

Je partis chercher quelque
affaire que je balança dans un sac a dos puis sortie de chez moi.

Dans la rue les voisins
étais sortie, et contemplais le spectacle les yeux grands ouvert ,
leurs regards ce figeais sur moi.

J'aurais du partir par mon
jardin mais maintenant il valait mieux que je partent la tête haute
j avançais quelque pas puis me transforma en oiseaux et m’envolais
dans le ciel.

Je rejoins la foret ou je me
posais au sommet du terril , j attendais Heimdall , il vint a al
tombé du jour , il me demandais ce que j allais faire , et je lui
répondit que je partais en voyage, il me saluais et me souhaita bon
voyage.

Je m'en-vola alors vers le
soleil couchant, je commençais mon voyage sans savoir quand il
allais ce terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Animorphes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Animorphes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrie-Flyff :: Partie Publique :: Taverne-
Sauter vers: